Roches lacustres et recherche de méthane

Le 30 octobre 2012 · 0 Commentaire

Curiosity est désormais bien arrivé à Glenelg et il pourrait bien y rester plus longtemps que prévu, quelques semaines en tous les cas, avant de continuer sa route vers le Mont Sharp…

Le rover y a découvert des roches intriguantes qui, avec leur structure feuilletées, ressemblent à des roches sédimentaires, comparables à celles que l’on trouveraient au fond d’un lac asséché par exemple…

Roches martiennes qui pourraient être d'origine lacustres

A ce stade, Curiosity n’a pas encore détecté de méthane sur Mars, mais il doit continuer ses recherches. Pour informations, le méthane peut avoir 2 origines, soit géologique ou soit biologique. Ce gaz pourrait pourtant bien être présent sur Mars et en quantité significative : environ 200 000 tonnes par an, soit ce que produiraient 5 millions de vaches en 1 année (voir notre article précédent sur le sujet). Or, à priori, il n’y a ni vie biologique ni activité géologique sur Mars ! Curiosity va donc devoir essayer de trouver des traces de ce méthane puis essayer de différencier le méthane biologique du méthane géologique… Enfin les scientifiques espèrent aussi déterminer si les quantités de méthane « potentiellement » dégagées sur Mars sont variables ou non selon les saisons…

Dans la categorie Mars Curiosity

Déposer un commentaire

Publicité
Archives
Publicité