Curiosity aurait découvert des molécules organiques dans le sol martien

Le 4 décembre 2012 · 0 Commentaire

Il y a quelques semaines, un scientifique de la NASA avait déclaré avoir fait une découverte « historique », chose vite démentie par l’agence spatiale. Hier, la NASA a tenu sa conférence, et nous avons enfin pu savoir qu’elle était cette fameuse découverte.

Lors de la conférence donné hier à San Francisco, la NASA a tout d’abord rappelé qu’elle avait trouvé des preuves de traces d’eau liquide sur Mars par le passé.
La NASA  a ensuite annoncé que l’instrument SAM (Sample Analysis at Mars) avait détecté des molécules d’eau liées aux grains de sable. Les quantités trouvées sont d’ailleurs bien supérieures aux attentes !…
…Mais le plus intéressant reste la découverte de SAM, celle jugée « historique » par John Grotzinger. Dans une pelletée de sable, de 4 cm de large, Curiosity Rover a trouvé, après analyse, du chlore, du soufre, mais également des traces de carbone, élément indispensable à la vie.

Mais la NASA relativise tout de même, pour l’instant, cette découverte, qui pourrait être due à de la contamination apportée par le robot terrien. « Bien qu’un composant organique ait été détecté, il faut avant tout démontrer qu’il provient bien de Mars » a précisé Grotzinger. C’est donc pour cette raison que la NASA reste prudente, et ne parle pas de découverte «historique» pour l’instant.

Dans une pelletée de sable, Curiosity Rover a trouvé du chlore, du soufre, mais également des traces de carbone, élément indispensable à la vie.

Dans la categorie Mars Curiosity

Curiosity mesure les radiations sur Mars

Le 15 novembre 2012 · 0 Commentaire

C’est la première fois qu’une mesure des rayonnements cosmiques était effectuée directement sur la planète rouge…

D’après ces mesures de Curiosity, l’atmosphère martienne est plus protectrice que prévu… Le niveau de radiation à la surface de Mars serait, en fait, à peu près semblable à celui que les astronautes subissent à bord de la station spatiale internationale, en orbite basse autour de la Terre.

C’est une bonne nouvelle puisque que ces résultats semblent donc confirmer qu’une mission habitée sur Mars est bien possible ;  dans le sens où les radiations seraient supportables pour un équipage. « Des astronautes peuvent vivre dans cet environnement » a commenté le 15 novembre Don Hassler, responsable de l’instrument qui mesure les radiations sur Curiosity, lors d’un point de presse.

L’atmosphère est certes très fine sur Mars (environ 100 fois plus mince que l’atmosphère terrestre) mais elle réduit tout de même les radiations de moitié par rapport aux doses  qu’un astronaute pourrait rencontrer dans le vide spatiale  (par exemple sur un trajet entre la Terre et Mars). Cette atmosphère est donc, malgré tout, une protection significative (surtout dans les zones où l’altitude est la plus faible comme dans l’hémisphère nord de Mars et dans la zone d’Hellas Planitia, par exemple).

Toutes ces expériences visent à calculer les doses de radiations que devront encaisser quotidiennement les astronautes qui se rendront un jour sur Mars. Les abris sur place devront aussi tenir compte de ces données et être conçus pour protéger au mieux les astronautes des bombardements de particules. Ainsi, une habitation creusée en profondeur permettrait par exemple de protéger les hommes présents sur place avec plus d’efficacité.

Dans la categorie Mars Curiosity

Roches lacustres et recherche de méthane

Le 30 octobre 2012 · 0 Commentaire

Curiosity est désormais bien arrivé à Glenelg et il pourrait bien y rester plus longtemps que prévu, quelques semaines en tous les cas, avant de continuer sa route vers le Mont Sharp…

Le rover y a découvert des roches intriguantes qui, avec leur structure feuilletées, ressemblent à des roches sédimentaires, comparables à celles que l’on trouveraient au fond d’un lac asséché par exemple…

Roches martiennes qui pourraient être d'origine lacustres

A ce stade, Curiosity n’a pas encore détecté de méthane sur Mars, mais il doit continuer ses recherches. Pour informations, le méthane peut avoir 2 origines, soit géologique ou soit biologique. Ce gaz pourrait pourtant bien être présent sur Mars et en quantité significative : environ 200 000 tonnes par an, soit ce que produiraient 5 millions de vaches en 1 année (voir notre article précédent sur le sujet). Or, à priori, il n’y a ni vie biologique ni activité géologique sur Mars ! Curiosity va donc devoir essayer de trouver des traces de ce méthane puis essayer de différencier le méthane biologique du méthane géologique… Enfin les scientifiques espèrent aussi déterminer si les quantités de méthane « potentiellement » dégagées sur Mars sont variables ou non selon les saisons…

Dans la categorie Mars Curiosity

De mystérieux « objets » brillants trouvés sur Mars

Le 22 octobre 2012 · 4 Commentaires

Les scientifiques pensaient qu’il s’agissait de débris qui s’étaient détachés du robot Curiosity… Mais, le 18 octobre dernier, en aspirant des échantillons de poussière, pour faire les premières analyses du sol martien, les scientifiques de la NASA ont trouvé d’autres « minéraux brillants » semblables, dans les trous que le robot venait de creuser. Le fait de trouver d’autres « objets brillants » sous la surface martienne semble indiquer que ces « cailloux brillants » proviennent donc bien de la planète rouge…

Souhaitons que l’instrument d’analyse chimique et minéralogique de Curiosity (l’instrument en question s’appelle « CheMin ») nous donne rapidement des réponses à ce nouveau mystère !

Petit objet non identifié et brillant photographié par Curiosity

Dans la categorie Mars Curiosity

Arrivée à Glenelg

Le 4 octobre 2012 · 0 Commentaire

Sol 57 (*) : Curiosity se rapproche de Glenelg.  La présence de dunes de sable indique clairement un changement de paysage… (vues NavCam en panoramique, ci-dessous…)

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Empreinte de roue laissée par Curiosity, qui n'est pas sans rappeler les premières empreintes laissées sur la Lune...

Un peu plus loin et un peu plus tard, toujours sur sa route vers Glenelg, Curiosity s’est également arrêté pour analyser un caillou baptisé « Jake Matijevic ».  Ce rocher de forme pyramidal et de composition chimique complexe, ressemble beaucoup aux rochers que l’on peut trouver sur Terre dans les zones volcaniques ; à Hawaï notamment. Sur la Terre, ce type de roche se forme sous la croûte terrestre, quand le magma se cristallise. Du coup les scientifiques vont devoir comprendre comment ce rocher a pu se former sur Mars… Ce caillou est peut être la preuve qu’à un moment donné, il y a eu sur Mars une activité géologique assimilable/comparable à l’activité volcanique terrestre…

Ce rocher a été baptisé "Jake Matijevic" (du nom d'un scientifique décédé juste après l'arrivée de Curiosity sur Mars et ayant eu un rôle important dans la conception du rover)

(*) Le « sol » désigne un jour martien. La durée d’une journée sur Mars est de 24 heurs, 39 minutes et 35 secondes.
(Source : plus d’images sur le blog  http://www.db-prods.net/marsroversimages/curiosity.html)

Dans la categorie Mars Curiosity

Des galets ronds et le lit d’une rivière sur Mars

Le 1 octobre 2012 · 0 Commentaire

Le robot Curiosity, sur Mars depuis maintenant plus de 7 semaines, a découvert des cailloux et des galets provenant du lit d’un ancien ruisseau, confortant ainsi les hypothèses d’un passé humide sur la planète rouge. « C’est la première fois que nous voyons des graviers transportés par de l’eau sur Mars », a dit William Dietrich de l’Université de Californie, un des scientifiques de la mission.

A gauche, Mars et à droite, la Terre…

Les images transmises montrent des graviers, des cailloux et du sable cimentés dans une couche de roches conglomérées de 10 à 15 cm d’épaisseur datant probablement de « plusieurs milliards d’années » et la rivière pourraient avoir existé pendant « des milliers voire des millions d’années ». A partir de la taille de ces cailloux, on peut en déduire que l’eau s’écoulait à une vitesse d’environ 1 mètre par seconde que la rivière avait une profondeur d’à peu près 1 mètre, soit la distance de « la cheville à la hanche », a précisé William Dietrich. « La forme arrondie de ces cailloux révèle qu’ils ont été lissés, transportés sur de longues distances et leur taille confirme qu’ils n’ont pas été transportés par le vent mais par le flot de l’eau vive », a souligné Rebecca Williams du Planetary Science Institute à Tucson, membre de l’équipe scientifique de Curiosity.

Avant de reprendre sa course vers Glenelg, les chercheurs pourraient utiliser les instruments de Curiosity pour en apprendre plus sur la composition chimique de cette couche de roche et sur les caractéristiques de l’environnement humide dans lequel ces sédiments se sont formés…

Dans la categorie Mars Curiosity

Tout roule pour Curiosity

Le 27 août 2012 · 0 Commentaire

Curiosity a fait ses premiers tours de roues et tous ses instruments (bras articulé, laser ChemCam, caméras HD, etc.) semblent fonctionner parfaitement.
Par ailleurs Curiosity a pu mesurer en journée des températures positives ; environ 6°C (température maximale mesurée à 14h – heure locale) ; alors que l’hiver se termine ; les scientifiques jugent d’ailleurs ces températures étonnement douces…
De nouvelles images ont aussi été dévoilées ces jours-ci :

Ci-dessus, le bord du cratère Gale, qui ressemble un peu au désert du Mojave en Californie

Vue panoramique du Mont Sharp sur Mars

Ci-dessus, une photo panoramique du Mont Sharp.

La semaine prochaine, Curiosity se déplacera vers l’Est, pendant plusieurs semaines, plus précisément vers une zone nommée Glenelg, regroupant plusieurs sites géologiques intéressants…

Source : http://www.db-prods.net/blog/2012/08/20/le-panorama-en-couleur-de-curiosity-enfin-complet/

Dans la categorie Mars Curiosity

« Touchdown » pour Curiosity !

Le 6 août 2012 · 0 Commentaire

Curiosity est parti le 26 novembre 2011 de Cap Canaveral et s’est finalement posé avec succès le 06 août 2012, à 7h30 heure française !

La tension était à son comble car historiquement près de 60% des capsules qui ont tenté de se poser sur cette planète se sont crashées en raison notamment de la faible densité de l’atmosphère martienne.

Après un périple de 570 millions de km, Curiosity s’est approché de Mars à 21 000 km/h et s’est finalement posé à 250 mètres du point initial déterminé par la Nasa, non loin du mont Sharp, qui se dresse sur une hauteur de 5 km au milieu du cratère de Gale…

Ce robot à  6 roues, de près d’un tonne, alimenté par des générateurs nucléaires, n’est pas le premier « rover » à se poser sur Mars, mais c’est de loin le plus perfectionné. Il explorera la planète rouge pendant deux ans et tentera de découvrir si l’environnement martien a pu être propice au développement d’une vie microbienne. Il recherchera notamment des traces de méthane, un gaz souvent lié à la présence de la vie. Le robot enverra tout au long de son voyage des photos, analyses de la composition des sols et de l’air à la Nasa.

Pour parvenir à un tel condensé de technologies, 2,5 milliards de dollars ont été investis par la NASA (7 $ par américain).

Quelques minutes après son atterrissage, Curiosity envoyait ses toutes premières images sur lesquelles figure l’ombre du rover… Déployées dans les jours à venir, les deux caméras situées en haut du mat du rover prendront des images en couleur et en haute définition. Les données sont transmises du rover à la Terre via la sonde de la NASA Mars Odyssey, en orbite autour de la planète rouge depuis 2002… A chaque passage de Mars Odyssey au-dessus du rover Curiosity (toutes les 2 heures environ), de nouvelles données et photos seront envoyées par le rover vers la sonde, et téléchargées ensuite de la sonde vers la Terre…

 

Dans la categorie Mars Curiosity

Curiosity est à mi-chemin

Le 4 avril 2012 · 0 Commentaire

Lancée en novembre 2011, la mission « Mars Sciences Laboratory » (c’est le nom de la sonde qui transporte le rover « Curiosity ») a déjà parcouru la moitié de son trajet et devrait arriver à destination le 06 août 2012 !
Jusqu’à présent, le voyage se passe sans encombre et est rythmé par quelques corrections de trajectoire.

Curiosisty doit attérir dans le cratère « Gale »; pour une mission de 2 ans. Le cratère Gale a été creusé par un astéroïde. Il a ensuite été innondé et recouvert par des sédiments, puis ces sédiments ont été érodés au fil du temps, pour ne laisser finalement qu’un pic central de 5000 mètres de haut, qui domine toute la plaine autour du cratère (*).

Continue Reading…

Dans la categorie Mars Curiosity

Mars Curiosity: décollage réussi!

Le 26 novembre 2011 · 0 Commentaire

La Mission « Mars Science Laboratory » envoie le rover « Curiosity » sur Mars :

…Après Phoenix, Spirit et Opportunity, voici Curiosity. La NASA a lancé vers Mars ce nouveau robot, le 26/11/2011, à bord d’un lanceur Atlas V, depuis Cap Canaveral. Le décollage a été un succès, Curiosity devrait donc se poser sur Mars en août 2012, après une course de 570 millions de km quand même !

 

Ce robot, de la taille d’une Twingo, est équipé de la technologie la plus complète jamais envoyée dans l’espace. L’objectif de ce laboratoire de précision est d’endosser le rôle d’un géologue, à savoir parcourir près de 180 m par jour, effectuer des prélèvements du sol martien et directement procéder à l’analyse des échantillons récoltés. Le but : évaluer si Mars a été ou est encore un environnement capable d’accueillir une vie microbiologique. Jamais un robot envoyé dans l’espace n’aura été aussi bien équipé technologiquement que Curiosity.

A noter que la France participe à ce programme spatiale, puisqu’elle est très impliquée notamment dans la mise au point du laser qui permettra à Curiosity d’analyser à distance la composition des sols et des roches (un procédé unique au monde) !

Plus de détails sur cette mission épique, dans la vidéo ci-dessous…

Publicité
Archives
Publicité